Comment réduire l’impôt sur les plus-values ?

investissement Loi Malraux
Où doivent se situer les biens immobiliers pour être éligibles au dispositif Malraux et quels taux de réductions s’appliquent ?
janvier 4, 2024

Comment réduire l’impôt sur les plus-values ?

imputer votre déficit foncier

imputer votre déficit foncier

L’imposition des plus-values représente une charge fiscale importante pour de nombreux investisseurs. Par ailleurs, il existe plusieurs stratégies et tactiques permettant de réduire l’impôt sur les plus-values en France.

Définition de la plus-value et de son imposition

Une plus-value est réalisée lorsque vous vendez un actif ou un investissement à un prix supérieur à celui que vous avez payé pour l’acheter. L’impôt sur les plus-values est calculé sur la différence entre le prix de vente et le prix d’achat. L’une des principales stratégies pour réduire l’impôt sur les plus-values consiste à tirer parti du « principe de report ». D’une certaine manière il s’agit d’imputer votre déficit foncier. Pour ce faire, vous pouvez vous appuyer sur l’expertise de Gridky. Le professionnel peut vous aider à comparer des milliers de biens neufs éligibles au déficit foncier. Sans oublier la mise à disposition de simulateurs financiers afin d’évaluer le montant idéal de votre investissement.

Selon le principe de report, si vous détenez un bien d’investissement pendant plus de cinq ans, les plus-values réalisées lors de sa vente sont exonérées d’impôt. Il s’agit d’une stratégie très efficace, en particulier pour les investisseurs à long terme. Par exemple, si vous achetez un appartement le 1er avril 2019 pour 200 000 euros et que vous le vendez le 2 mai 2024 pour 300 000 euros. La vente ayant lieu plus de cinq ans après l’achat, la plus-value de 100.000,00 euros ne sera pas imposée comme revenu divers. Cette période de détention au-delà de cinq ans vous permet de bénéficier de l’exonération fiscale sur la plus-value réalisée lors de la vente du bien. Mais attention, ce principe ne s’applique pas si la vente du bien immobilier est réalisée dans le cadre d’une activité commerciale. Dans ce cas, la plus-value peut être imposée quelle que soit la durée de détention.

Investir dans des obligations d’État

Une autre stratégie pour réduire l’impôt sur les plus-values consiste à investir dans des obligations d’État. Les plus-values réalisées sur la vente d’obligations d’État sont généralement soumises à un taux d’imposition réduit. Cela peut être un moyen efficace de réduire la charge fiscale sur vos plus-values. Par exemple, si vous achetez une obligation d’État pour 1 000 euros et que vous la revendez pour 1 500 euros, votre plus-value de 500 euros sera soumise à un taux d’imposition réduit, alors que le taux normal est de 26 %.

Profiter des moins-values

Une autre stratégie pour réduire l’impôt sur les plus-values consiste à tirer parti des moins-values. Si vous réalisez une perte en capital (c’est-à-dire si vous vendez un investissement à un prix inférieur à celui que vous avez payé pour l’acheter), vous pouvez utiliser cette perte pour réduire vos plus-values imposables. Par exemple, si vous vendez pour 100 euros une action que vous aviez achetée pour 200 euros, vous réalisez une moins-value de 100 euros. Vous pouvez utiliser cette perte pour réduire d’autres plus-values que vous avez réalisées. Ainsi, si vous avez réalisé une plus-value de 200 euros sur un autre investissement, vous pouvez déduire votre perte de 100 euros, ce qui ramène votre plus-value imposable à 100 euros.

Consulter un conseiller fiscal

Ce ne sont là que quelques-unes des stratégies qui peuvent être utilisées pour réduire l’impôt sur les plus-values en Italie. En revanche, la planification fiscale peut être compliquée, et dépend de votre situation financière personnelle. C’est pourquoi les experts conseillent toujours de consulter un conseiller fiscal ou un comptable pour mieux comprendre comment ces stratégies peuvent être appliquées dans votre cas particulier. N’oubliez pas qu’une gestion fiscale efficace peut contribuer de manière significative à la rentabilité de vos investissements et à votre bien-être financier à long terme. Il vaut donc la peine d’investir du temps et des ressources dans la planification fiscale.